Naissance de la Maison de la Faune

29/05/2018
Naissance de la Maison de la Faune

En novembre 1986, la municipalité et l’office de tourisme décident la création d’un Maison de la Faune qui serait propriété de l’office de tourisme et sera installée dans l’ancienne Sous-préfecture aménagée par les services municipaux.

La Maison de la Faune ouvre ses portes au public le 15 juillet 1987 avec de nombreux oiseaux et mammifères appartenant à Léon Brunet de Saint-Saturnin, Saintangel de Riom-Es-Montagnes, André Malbec, Guy Martrou, etc., et d’une collection de coléoptères de France donnée par Marius Lherme et comprenant plus de 2 000 espèces différentes.

Le succès est immédiat avec 771 visiteurs dans le deuxième quinzaine de juillet et 3 069 en août.

Le vendredi 21 Août, M. Emmanuel Grèze, maire de Murat, préside le jumelage entre les deux musée d’Ydes et de Murat représentés par leur responsable Pierre Lachiver et Marius Lherme. Au début septembre, il a la joie de recevoir des mains de Pierre Lachiver près de 300 papillons de France.

L’aménagement des étages de la Maison se poursuit et les collections s’enrichissent, tout particulièrement d’un couple de chevreuils acheté par l’Office de tourisme, d’une collection de fusils prêtée par Jean Salesse, d’un travail sur les migrations des oiseaux réalisé par les élèves de René Turon, de nombreux insectes provenant des messieurs Speijer, Lavagne de Perpignan, Remy de Correns en Provence, Vidal d’Aurillac, …

Au début de mai 1988, grâce aux relations d’André Malbec, l’office de tourisme se voit offrir la possibilité d’acquérir une collection exceptionnelle de près de 450 mammifères ou oiseaux naturalisés avec passion par Monsieur Jean-Baptiste Moignoux à Saint-Angel dans le Puy-de-Dôme. Mais les questions financières et la complexité des démarches à faire pour obtenir les autorisations officielles dépassent les possibilités de l’office de tourisme. La municipalité prend alors le relais. Le 26 mai 1988, le conseil municipal donne son accord pour l’acquisition de cette collection au prix de 300 000 F. Grâce au Parc des Volcans et à Monsieur Valéry Giscard d’Estaing, son président, la ville obtient l’autorisation d’acheter les espèces protégées, de les transporter, et de les exposer au public. Une régie municipale est créée au début juillet et toute la gestion appartient à la municipalité, en étroite collaboration avec l’office de tourisme.

Pour exposer et mettre en valeur cette exposition Moignoux, la municipalité a la chance de trouver un artiste exceptionnel en la personne de Monsieur Jacques Vedel de Villedieu, qui a l’aide de Monsieur Guy Senaud au Parc des Volcans et de Monsieur Alain Pouderoux, va réalisé au cours de plusieurs années des vitrines éblouissantes dédiées chacune à un milieu naturel, disposées sur 3 étages (1 048 779 F est le coût estimé des travaux d’aménagement lors du Conseil Municipal du 18 avril 1989).