Le cinéma propose un nouveau cycle de documentaires, les mardis soirs à 20h30.
Le deuxième documentaire, "Buena Vista Social Club : Adios", sera diffusé le Mardi 5 décembre à 20h30.

affiche buena vista social clubSynopsis
Le parcours du groupe dans la captivante histoire musicale de Cuba, tandis que ses membres reviennent sur leurs remarquables carrières et les extraordinaires circonstances qui les ont réunis.

Trois raisons de voir "Buena Vista Social Club : Adios", le documentaire sur le célèbre orchestre cubain
Par Claire Conruyt, publié le 26/07/2017 - LeFigaro.fr

CRITIQUE - Le long-métrage, sorti en salle ce 26 juillet et réalisé par Lucy Walker, propose un hommage touchant aux membres fondateurs du groupe Buena Vista Social Club.

Dans son documentaire Buena Vista Social Club: Adios, sorti en salle ce 26 juillet, Lucy Walker retrace l'extraordinaire ascension du célèbre orchestre de l'île de la Havane aux 9 millions d'albums vendus. En 1997, le monde tombe amoureux des mélodies populaires cubaines, jouées par ces musiciens à la retraite. Qui sont-ils? D'où viennent-ils? Comment sont-ils devenus les virtuoses tels que nous les connaissons aujourd'hui?Le long-métrage revient sur le parcours individuel de chacun des membres, au fabuleux destin. Le Figaro vous donne trois raisons d'aller voir le documentaire qui rend hommage aux grands musiciens du pays de Castro.

● Une plongée dans la vie des maestros cubains

C'est l'histoire d'une rencontre hasardeuse, mais incroyable, d'une bande de génies de la musique. Pas des jeunots: tous ou presque sont à la retraite. La diva Omara Portuondo, le trompettiste Manuel «Guajiro» Mirabal, Barbarito Torres, le guitariste aux doigts d'or Eliades Ochoa, le bassiste virtuose Orlando «Cachaíto» López, Compay Segundo, Ruben Gonzales et le chanteur à la voix inimitable, Ibrahim Ferrer... Le documentaire de Lucy Walker retrace chacun des itinéraires de ces virtuoses de la musique populaire cubaine, grâce à des images d'archives riches et des entretiens touchants avec les membres encore vivants du célèbre orchestre.
Omara, la grande voix féminine du groupe, visite la maison qui l'a vue grandir à La Havane. «Ici, il y avait une salle de bains», «Le sol a changé à cet endroit!», «Ici, mon père m'a appris à chanter le titre Veinte años», se souvient-elle. Ses débuts comme danseuse aux côtés de sa sœur Haydee, leur succès au sein du quatuor féminin Los Loquibambla jusqu'à son ascension avec Buena Vista et sa vie depuis... Mais aussi, ses déceptions: elle voulait être danseuse classique mais n'a jamais réussi à réaliser son rêve, parce qu'elle n'était pas de couleur blanche... Une plongée dans le parcours musical et la vie de ces maestros cubains.

● L'histoire de la musique cubaine et les classiques du Buena Vista

Chan ChanDos GardeniasEl Cuarto De Tula... Les plus grands morceaux de Buena Vista réenchantent nos oreilles. Le documentaire revient sur les origines de cette musique populaire et propre à l'île de Castro: les tempos africains et mélodies espagnoles, les airs du son, ancêtre de la salsa, rythmant les clubs de danse de La Havane... Lucy Walker réexploite les images, tournées par Wim Wenders en 1998, des sessions d'enregistrement et de répétition. Sessions qui se transforment en véritables descarga, ces séances musicales durant lesquelles les musiciens et chanteurs se livrent à la composition de mélodies improvisées.
Et ce moment touchant, quand Omara et Ibrahim chantent leur célèbre duo, Silencio, yeux dans les yeux, une vie entière défilant dans chacun de leur regard. «Je ne veux pas que les fleurs sachent à quel point la vie me fait souffrir. Si elles le savaient, elles aussi pleureraient ma peine. Silence, car elles dorment.»

● Un bel hommage aux visages éternels de l'orchestre

C'est un chapitre qui se clôt pour le Buena Vista Social Club. Les membres fondateurs toujours vivants, Omara, Eliades, Guajiro Mirabal et Barbarito Torres, quittent l'orchestre mais ont légué leurs mélodies intemporelles aux musiciens qu'ils ont formés et emmenés en concert jusqu'à la Maison Blanche, devant Barack Obama en 2015.
Avant de partir, il fallait célébrer les plus beaux moments vécus par le groupe. Leur premier concert hors de Cuba, à Amsterdam, triomphant alors que les applaudissements tonnent et qu'Ibrahim essuie les larmes d'Orama. Ces images de Ruben Gonzales, tout sourire, les doigts qui dévalent sur le clavier de son piano ou encore Ibrahim Ferrer, au charme infini, dansant sur scène et jouant avec le public. «La douceur de sa voix reflétait l'homme doux qu'il était», confie Omara.

buena vista social club 1
buena vista social club 3buena vista social club 2
affiche-halloween
Mardi 31 Octobre
Murat fête Halloween 
avec 2 animations

de 10h à 12h et 15h à 18h
Visite de la Maison de la Faune à la lampe torche
et au son des fantômes et autres portes qui grincent et claquent
Tarif normal - prévoir une lampe torche/frontale

de 15h à 17h
AQUA TERREUR
à la piscine municipale
Animation pour les enfants de 5 à 15 ans
Tarif normal




pêche alagnonAtelier Pêche Nature en pays de Murat : Nouvelle saison 2017/2018

De septembre 2017 à juin 2018, une dizaine de jeunes vont, en une vingtaine de séances, animées par des guides de pêche diplômés : 
- s'initier et se perfectionner aux différentes techniques de pêche (mouche, appâts naturels pour les truites, au coup, aux carnassiers en barage)
- découvrir les différents matériels de pêche, de leurres et apprendre à les utiliser
- découvrir les milieux aquatiques

Matériel de pêche fourni - carte de pêche offerte - Déplacement en bus pour toutes les sorties
Limité à 10 jeunes âgés de 10 à 16 ans

Renseignements : AAPPMA en pays de Murat au 06.87.56.22.37 ou au 04.71.20.10.52 ou encore au 06.71.49.01.80.
Affiche rond-point murat mois du film documentaireDans le cadre du mois du film documentaire, en partenariat avec le Conseil départemental du Cantal,
le cinéma et la municipalité de Murat 
proposent, gratuitement, la projection du film de Pierre Goetschel

"ROND-POINT"
Mardi 28 novembre
à 21h00
au cinéma l'Arverne
en présence du réalisateur

Promenade monomaniaque d’un mystérieux personnage dans l’univers des rond-points, cette France des rocades, des nœuds autoroutiers, des banlieues périphériques, des ZAC, des ZI, des ZUP... Son voyage, de la Bretagne au sud de la France, au pays des "logiques de rationalisation", en compagnie d’un représentant en fleurissement urbain, d’un lama tibétain, d’urbanistes, de maires, d’un joueur de vielle, d’un derviche tourneur, d’un sculpteur, d’un anthropologue..., révèle l’absurdité de notre monde "aménagé". Le film nous invite à une circulation poétique, critique et humoristique de l'urbanisme, de la société de consommation et de l’automobile, bref de la vie moderne. Comme dans une centrifugeuse, les ronds-points nous renvoient chaque fois à une autre destination, vers un ailleurs qui ne cesse de se dérober.
Rond-point Murat mois du film documentaire
affiche comice agricole 2017 Murat - Copie
Concours cantonal de la race Salers
Dimanche 15 octobre
Place du foirail à Murat

toute la journée exposition avicole
8h30 arrivée des animaux
9h30 début des jugements
11h30 apéritif
12h30 repas à 15€ sous chapiteau (réservation au 06.30.50.84.81)
14h00 jugement des prix d'honneur et Championnat
16h00 remise des prix
Affiche rond-point murat mois du film documentaire
Mois du 
film documentaire
"ROND-POINT"
Mardi 28 novembre
21h00
au cinéma
Gratuit

Contacts et accès

Mairie de Murat
Place de l'Hôtel de Ville - 15300 MURAT

Tél.: 04.71.20.03.80
Fax: 04.71.20.20.63

   

ville fleurie1 Logo charte 3feuilles
0 Phyto cité de caractère  
ville jumelee